top of page

Arthory, l'histoire de la création d'un nouvel éditeur de jeux de société

Dernière mise à jour : 23 juin

Logo d'arthory, éditeur de jeux de société

Tout plaquer, sauter dans l'univers du monde ludique, et vivre de sa passion, les jeux de société ! Ça donne envie, mais le chemin à parcourir est loin d'être un long fleuve tranquille.

C'est pourtant ce que nous avons fait pour créer Arthory. Pourquoi et comment ? C'est ce à quoi les prochains paragraphes vont répondre. Nous couvrirons aussi nos erreurs, même si elles ne nous ont pas empêché d'avancer !


De la rencontre à la création.


Créateur de jeu "pour la famille" depuis toujours, Ianis, plein de ressources, développe un jeu sur son manga favori. Après de longues séquences de conception, de test, le jeu marche bien, c'est le moment de passer à la vitesse supérieure et de le faire éditer.

Un projet c'est bien, mais pas tout seul.

Ianis cherche des personnes pour l'aider dans ce voyage, et c'est ainsi qu'il rencontre Guillaume, qui ramènera rapidement Benjamin avec lui.


Quelques réunions sont organisées, on fait le point sur nos volontés, nos désirs, nos ressources, et nous avons rapidement un stock d'idées de création. La conclusion est simple, nous voulons devenir éditeur de jeux de société.

Les soirées et les week-ends deviennent 100% conception de jeux de société, nous développons nos idées, testons les meilleures, et définissons nos premiers processus.

Cela dure une bonne année avant que nous choisissions notre premier jeu à lancer et que nous décidons de partir à l'assaut de l'univers ludique pour de vrai !


Paris Est Ludique 2023, le vrai départ


Le 01 Juillet 2023, des évènements majeurs ont sonné le départ du plongeon dans le grand bain. La démission de Ianis et de Benjamin de leurs précédents métiers, boostant de plus belle les chances de succès du projet. Et le test au public de nos trois premiers prototypes, ZombieD, School Monster, et Bank bang.


Les trois jeux sont testés par des dizaines et des dizaines de personnes, et une tendance se dégage.

ZombieD, un jeu d'ambiance impitoyable, est le plus fédérateur.

Nous faisons le choix de partir sur ce dernier et de lancer son édition avec un grand E.


D'auteur à éditeur de jeux de société


Imaginer, tester, confronter, écrire, c'est avant tout le métier de l'auteur. Nous démarrons alors une nouvelle exploration avec la question autant simple en surface que complexe en profondeur. "Comment allons nous fabriquer ce jeu ?"

De nombreuses questions sous-jacentes naissent. Quel public apprécie le plus le jeu ? Comment financer la production ? Quels matériaux choisir ? Où faire fabriquer ? Comment communiquer ?


Nous choisissons aussi à ce moment là le nom final du jeu.

Après un test auprès d'un petit public américain, Zombie D donne naissance à des interprétations douteuses

Nous partons alors sur Rolling Dead, en référence aux dés qui sont utilisés et à "mort vivant" dans la langue de Shakespeare. Mais nous traiterons toutes ces questions dans un article dédié à Rolling Dead !


La création


A PeL 2023 nous nous nommions Hexart, nous avions vérifié que le nom était bien disponible en Europe dans notre domaine d'activité. Nous avions pris les noms de domaines et communiqué avec ce nom. Six mois plus tard, en Novembre 2023, le jeu est prêt, nous devons passer à la vitesse supérieure et créer l'entreprise. Nous subissons alors de plein fouet notre première erreur quand nous constatons avec déception que le nom d'Hexart est déposé depuis un mois en Europe sur un domaine d'activité proche du nôtre.


Oui, nous n'avions pas déposé notre nom avant de communiquer avec.

Que pouvons nous faire ? Partir sur ce nom au risque d'avoir des problèmes plus tard ? Changer de nom et risquer de perdre certains de nos premiers contacts ?


Après de longues discussions, nous choisissons de changer de nom à une condition, le logo doit être conservé. Le nounours donne une partie de son nom à l'entreprise. Artos en vieux celtique, arzh en breton, arth en gallois; autant de prononciations proches pour signifier Ours. Mais "Arth" seul ne nous convient pas, nous recherchons des variantes, des préfixes, des suffixes... Jusqu'à tomber sur "ory". Venu d'une réflexion sur l'édition, la manufacture, la factory, nous ajoutons ce suffixe pour donner finalement naissance, à Arthory.


Et maintenant ?


Nous continuerons à poster régulièrement des nouvelles de notre aventure sur notre site. En attendant vous pouvez nous soutenir tout en vous faisant plaisir en achetant Rolling Dead !

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page